Déclaration de Mr le Maire faite lors du Conseil Municipal du 4 juillet

Déclaration de Mr le Maire faite lors du Conseil Municipal du 4 juillet

Mr le Maire a convoqué un Conseil Municipal le 4 juillet 2108 suite à l’arrêté pris le 27 juin dernier portant sur le retrait de délégation de Mme BLANCO 1ère adjointe.

Veuillez trouver ici la déclaration qu’il a faite lors de ce conseil municipal :

 

 » Par délibération du 24 septembre 2015, la commune de Saint-Cyprien a transféré la compétence « PLU » à la communauté d’agglomération Loire Forez.
Des réflexions ont été avancées dans le cadre des Commissions « Grands Projets » qui se sont déroulées le 11 février 2016, le 21 mars 2016 puis le 30 janvier 2017 (j’ai à votre disposition les écrits relatant ces travaux) et qui ont reçu l’approbation de l’ensemble des élus. Lors d’une réunion spécifique en juillet 2017 où nous devions faire part de nos remarques sur le futur PADD aux services urbanismes de LFA, là encore, nous avions validé cette procédure par une réponse unanime. Lors de ces diverses séances de travail, ceci c’est traduit par une prise de position collective recevant l’unanimité à chaque fois.
Le 19 juin dernier, au cours du Conseil Communautaire de LOIRE FOREZ AGGLOMERATION, Madame BLANCO est intervenue en séance plénière lors de la délibération concernant : « l’approbation de la modification N° 1 du Plan Local d’Urbanisme de la commune de SAINT CYPRIEN ».
Cette intervention a contraint Monsieur le Président de LOIRE FOREZ AGGLOMERATION à proposer l’ajournement de cette délibération. En effet, il semblait plutôt inapproprié de faire voter cette délibération par le conseil communautaire, alors que la commune, par ce positionnement, s’inscrivait de fait en désaccord avec cette mesure, ce qui me semble- t-il relève d’une parfaite incongruité.
Madame BLANCO a pris cette décision de son propre chef sans m’en parler, mais également sans en informer les membres du Conseil Municipal.
Comme je vous l’ai précisé précédemment, la position collective a reçu l’unanimité, dont la pleine adhésion de Madame BLANCO dans la conduite de ce processus et ce à plusieurs reprises. La preuve en est puisqu’qu’elle nous a proposé plusieurs esquisses et plans réalisés par divers constructeurs, nous confirmant même sa préférence pour un des projets…
Vous comprendrez aujourd’hui la stupéfaction et l’interrogation qui est la mienne mais j’espère la vôtre aussi n’est-on pas dans un marché de dupe…
Le 19 juin dernier, Madame BLANCO disposait de mon « pouvoir » puisque j’étais absent et de ce fait ma confiance lui était pleinement acquise, afin qu’elle puisse valider mais aussi soutenir cette proposition lors du vote communautaire.
Je me permets d’insister sur cet aspect, d’autant que nous avions abordé ce dossier lors du conseil d’adjoints du 13 juin 2018 à son initiative d’ailleurs, ceci n’avait amené aucun commentaire de sa part donc rien ne laissait présager d’une telle tournure des évènements.
D’ailleurs je tiens à vous préciser que le conseil d’adjoints est le principal organe de décision en amont du Conseil Municipal. C’est à cet endroit que les échanges, les positionnements mêmes contradictoires s’expriment, se discutent et entérinent les décisions. Il est donc inconcevable qu’une décision prise et portée par le conseil d’adjoints soit remise en cause alors qu’elle a été arrêtée. Madame BLANCO n’a non seulement trahi ma confiance, mais plus largement, celle de notre conseil d’adjoints, ainsi que celle de l’équipe municipale dans le travail engagé depuis 2016. Depuis le début du mandat, Madame BLANCO n’a eu cesse de fonctionner ainsi et aujourd’hui, cela parasite de façon notoire l’action municipale…
J’ai à plusieurs reprises, soit par courriers ou lors de réunions, été amené à lui demander de modifier son comportement à l’encontre de ma fonction de Maire.
Vous comprendrez, qu’aujourd’hui, ma confiance en elle, est plus que limitée.
Par ce comportement, notre commune perd toute crédibilité auprès de LOIRE FOREZ AGGLOMERATION puisque Madame BLANCO n’a pas hésité à rapporter que ce travail n’avait jamais été abordé en conseil municipal alors qu’une fois encore je vous rappelle l’investissement de chacun dans ce dossier. Il en va du devenir de notre commune.
Aujourd’hui me serait-il autorisé de penser que l’attitude de Madame BLANCO est de rejoindre le dernier qui parle…afin peut-être, d’être reconnue et populaire ?
La place de Maire est ingrate …je l’assume.
Par conséquent, je me suis vu dans l’obligation de lui retirer toutes les délégations qui lui ont été confiées par arrêté municipal du 16 avril 2014 et en lien avec son poste de première adjointe. Cette décision est effective depuis le 28 JUIN 2018.
Je vous demande, aujourd’hui, de vous prononcer sur le maintien ou non de Madame Blanco dans ses fonctions d’adjointe… »